Bon plan à New York, Tourisme, Shopping ...

Les bars insolites à New York

Les bars insolites à New York

Prendre un pot dans un bar n’est pas toujours un fait anodin ; c’est parfois l’occasion de mieux se changer les idées, se rafraichir, d’offrir un pot, de faire connaissance…

Aussi, autour d’un pot, on échange sur tous les sujets possibles. Pour autant de raisons, le choix du cadre est important. À New York, le choix est offert entre les bars avec terrasse, appelés Rooftop, les Bling et les pigs jadis baptisés de clandestins, entre 1920 et 1933, ou les bars insolites.

Cette troisième catégorie passe pratiquement inaperçue, et offre un cadre insoupçonné par ses localisations : au détour d’une route ; derrière une boutique d’art ou au sommet d’un gratte-ciel.

Ces bars se distinguent également par leurs ambiances et par leurs principes de fonctionnement.

Please Don’t Tell

Please Don’t Tell

Ici le silence est roi, et la discrétion reine. On sirote son rafraichissement calmement, ou dans une conversation douillette avec son ou sa partenaire. Les lumières sont des plus discrètes, et le confort à sa siesté.

Les curieux ou les casses tout ne trouveront pas leur compte ici. La loi du silence et de la non-identification publique règne. Observez ce que vos yeux vous permettent de voir ! Écoutez, si vous pouvez ! Ne dites pas grand-chose, mais laissez vous bercer par des mélodies d’un genre particulier !

Puis, sombrer dans une méditation, si vous le souhaitez, en humectant bien sûr le précieux nectar dont seules vos papilles gustatives en connaissent les détails !

L’Apotheke

L’apotheke est un coin des connaisseurs à New York. Situé sur la rue de Chinatown, il n’éveille aucun soupçon. Si vous n’en avez pas connaissance, vous ne le trouverez pas. Heureusement, sur le net, vous avez les précisions d’orientation.

Les jours où l’entrée n’est pas ordinaire, il faut se rendre sur le site de l’Apotheke pour avoir les modalités d’accès.

Les moments passés sont si originaux, surtout avec les boissons locales, fruits de l’ingéniosité des populations locales. Ici, s’aiguayer renvoie aussi à se préserver en bonne santé.

Le Fig 19

Ce bar a gardé l’allure des bars interdits dans les années 1920-1933. Il se niche derrière une des galeries d’art de New York, plus exactement, dans le Lower East Side. L’accès à la galerie conduit au bar.

Pour les non habitués, un guide est nécessaire à condition de convaincre un initié de vous le donner. Vous pourrez vous y cacher toute une éternité sans crainte d’être retrouvé, à moins que vous ayez trahi votre cachette.

230 Fifth

230 Fifth

Se retirer de tout, et s’isoler, non pas au sommet du mont Himalaya, mais au 21ème étage d’un gratte-ciel de la 5ème rue de la réputée ville de New York : tel est le cliché qu’offre ce type de bar.

Vous n’avez pas besoin de longue vue. Sur la terrasse de 230 Fifth, le monde est à vos pieds. Même en hiver, observez la neige dégouliner du ciel !

La particularité de cet espace en hauteur est la décoration esquissée et le confort parfait. Les boissons ne laissent pas indifférents, la musique aussi.

Le tout est couronné par une ambiance sans pareille, irrésistible. Ne manquez pas de prendre l’ascenseur et de faire l’expérience !

Manderley Bar

Le lieu indiqué pour les fans de musique, c’est Manderley Bar. Ici, on bouge, et on voit les artistes se trémousser ; on se délecte des spectacles entiers, un verre à la main ou pas.

Tout est réuni pour faire bouger, et donner de s’éclater, si l’on en a envie. L’ambiance se rapproche de celle des fêtes les plus chaudes. Faites-y un tour, la danse c’est aussi du sport, de la relaxation et le bien-être.

Laisser un commentaire