Bon plan à New York, Tourisme, Shopping ...

Visiter Ellis Island : le musée de l’immigration américaine à New York

Visiter Ellis Island : le musée de l’immigration américaine à New York

Ellis Island est le premier musée américain pleinement dédié à l’immigration. Situé sur une île dans la baie de New York, son histoire remonte à l’année 1892, date à partir de laquelle les services d’immigration commencèrent à fonctionner.

Que raconte ce lieu ? Qu’y-a-t-il à découvrir ? Une seule certitude, ce musée est à visiter.

UN LIEU CHARGÉ D’HISTOIRE

Une île à 800 m de la statue de la liberté

Ellis Island est une île de 11,1 hectares, en forme de U pour favoriser l’accueil des bateaux, et située à l’embouchure de l’Hudson à New York.

Avant 1892, Ellis Island était un fort permettant la défense de la ville contre les britanniques. Elle devint le centre fédéral d’immigration le 1er janvier 1892 à la suite de plaintes d’habitants de Castle Clinton au sujet du débarquement de nombreux immigrés.

L’île apparut comme une solution. Elle permettait de les isoler avant leur éventuelle entrée aux Etats-Unis.

Soixante ans d’histoire, 12 millions de migrants

Entre 1892 et 1954, Ellis Island fût le plus actif des centres d’inspection américain. L’île fût la porte d’entrée vers les Etats-Unis pour 12 millions de migrants venus majoritairement d’Europe.

Certains ont traversé l’Atlantique pendant un mois, serrés et collés tels du bétail avant d’accoster à ce centre d’immigration. En 1907, le 17 avril très exactement, pas moins de 12 000 migrants débarquèrent sur la journée.

C’était une épreuve. Certains ont réussi à passer, d’autres y sont morts. Ellis Island ferma en 1954 et le centre fût inscrit au patrimoine.

CE QUE L’ON DÉCOUVRE AU MUSÉE

Un étage sur la vie de migrants

Le bâtiment d’origine bien qu’il ait été restauré renferme une salle des bagages ou encore un espace de contrôle médical où les immigrants étaient regroupés par communauté.

On découvre qu’il était possible d’être renvoyé en cas de signes de maladies ou mis en quarantaine sur l’île, que 29 questions étaient posées aux immigrants et qu’en moyenne, ils passaient 3 à 5 heures sur l’île.

La visite est poignante. Elle passe en revue leurs vies, expose des passeports abandonnés sur place, des bagages égarés, des objets qui ont traversé des océans, des chaussures de bébés, des photos de famille et des carnets d’adresses perdus sur place.

On peut aussi suivre le parcours de ces immigrants, leur installation en Amérique et leur répartition selon les communautés.

Un musée réparti sur plusieurs étages

Cette île est un symbole : celui du rêve américain pour de nombreux étrangers. Pendant soixante ans, Ellis Island fût le point de passage pour de nombreux migrants.

C’est cette histoire qui est ici retracée. Trois étages sont donc à la disposition des visiteurs. Au rez-de-chaussée, une exposition sur l’histoire de l’immigration américaine. Au premier étage, la « REGISTRY ROOM ».

C’est la salle d’enregistrement, là où étaient inspectés les immigrants de 1900 à 1924. Egalement présentés à cet étage un éventail de photos et de documents d’époque.

Des découvertes originales comme les célébrités passées par l’île : Carry Grant venu du Royaume-Uni, Marlene Dietrich venue d’Allemagne ou encore Fritz Lang venu d’Autriche.

C’est un voyage émouvant et passionnant au cœur de l’histoire américaine que de visiter ce musée. Pour vous y rendre, rien de plus simple, montez à bord d’un ferry (Battery Park à Manhattan). Il vous mènera à Ellis Island en 20 minutes environ.

Laisser un commentaire